Wonder Tiffany, le retour…

Non, je ne m’étais pas évaporée dans une faille spatio-temporelle… Non, je ne suis pas la reine des glandeuses ou de la procrastination (juste un peu… parfois… enfin, comme tout le monde, non ?). Non, je ne suis pas la plus grande des mytho (souvenez-vous, je vous avais promis de la régularité, de la rigueur, des posts hebdomadaires… mensuels, ce serait déjà pas mal !).

Vous avez certainement dû vous dire : « Nan mais celle-là, elle nous parle de son chômage, de ses journées de glandouille, de son mariage tout frais, tout beau, de son ptit nuage et elle arrive même pas à nous pondre un dessin en 3 mois ?! Et en plus, elle n’a même pas encore d’enfant, donc que du temps libre à foison ! » Ok, vu sous cet angle, je n’ai vraiment pas d’excuse…

Tout ce que je peux vous dire, c’est que notre déménagement, mon nouveau job, notre nouvelle vie au pays de la moutarde et du bon vin, changement que j’avais évoqué rapidement la dernière fois, eh ben ça m’a un peu chamboulée ! Retrouver ses marques, ses repères, transférer sa vie de jeunes mariés dans un territoire inédit, c’est excitant, grisant, euphorisant, mais aussi assez déroutant et insécurisant.

Il y a à reconstruire, à réinventer et on passe inévitablement par des phases d’errance et de mutisme (verbal et graphique)… Mais la grosse claque que l’on a tous vécue il y a quelques semaines (et ce soir avec les résultats des élections régionales ! Je suis consternée…) a plus que jamais réveillé ma folle envie de m’exprimer, de raconter des histoires, et encore plus de divertir et de propager de la légèreté, de la futilité, de l’humour et de la bienveillance tout autour de moi.

Il est donc urgent que je réveille Wonder Tiffany et que je réinvestisse ce bel espace d’échange, de liberté et de création qu’est la blogosphère !

Revenons donc un peu plus en détail sur les derniers mois de cette nouvelle vie…

retour 1

retour 2

retour 3

retour 4

retour 5

retour 7

 

 

Alerte canicule !!

Coucou vous les loulous du mois de juillet,

je tenais tout d’abord à m’excuser pour cette absence, que j’impute entièrement (mauvaise foi) aux fortes chaleurs à tendance über-caniculaires ! Car oui, je vous écris en direct de notre petit appartement situé sous les toits d’un vieil immeuble, loin d’être aux normes, placé au coeur d’une ville de l’Est (de la France), dont les urbanistes ont certainement dû souffrir d’une phobie des arbres (la dendrophobie, ça peut toujours servir), donc une ville suffocante.

Ce qui se traduit ainsi au quotidien : à chaque fois que j’essaie de dessiner, pleine de bonne volonté, que ce soit à 8h ou à 2h du matin, au bout de 5 minutes, ma tablette se colle à mon avant-bras et mon stylet glisse entre mes doigts. Efficacité zéro. Donc en attendant le retour d’une température plus raisonnable et d’un air plus respirable, voici notre plan anti-canicule ! Au fait, n’oubliez pas de vous hydrater !

À très vite ! (youpiii, j’entends la pluiiiiiiee)canicule 1

canicule 3canicule 4canicule 5